Les sanctions sont un jeu perdant-perdant-perdant

Les consommateurs perdent, les entreprises perdent, les pays perdent.

  • L’UE ne peut pour l’instant substituer ses volumes annuels actuels d’importation de gaz de 150 milliards de mètres cubes de la Russie, et la perte du niveau actuel des exportations de pétrole brut de la Russie entraînerait une forte hausse le prix du pétrole et une crise économique mondiale.

Ce serait l’équivalent économique de la dissuasion nucléaire fondée sur la destruction mutuelle assurée.

  • L’Europe et la Russie souffriraient autant l’un que l’autre.
  • Le Royaume-Uni ,plateforme financière, risquerait de souffrir le plus.
  • Mais du point de vue fabrication et du commerce, l’Allemagne serait le grand perdant.
  • Les États-Unis et l’UE veulent faire pression sur la Russie, mais pas au point que la Russie coupe l’approvisionnement en gaz naturel pour le reste de l’Europe.
  • L’Europe a besoin du gaz, et la Russie a besoin d’une monnaie forte.

C’est la destruction mutuelle si le gaz est arrêté .

Tout le monde perd avec des sanctions .

Publié dans Economie | Laisser un commentaire

Notre ami Philippe Bechade

Publié dans Economie, Video | Laisser un commentaire

Confiance …L’Europe sauve bizarrement la mise !

 


Tout est une question de confiance !

State Street Global Exchange a publié aujourd’hui les résultats de l’indice de confiance des investisseurs « State Street Investor Confidence Index » (ICI) pour le mois de juillet 2014.

L’Indice mondial de la confiance des investisseurs a baissé de 4,6 points pour s’établir à 114,7 en juillet par rapport au niveau de 119,3 au mois de juin (en données corrigées).

La baisse a été attribuable à une baisse de la confiance des investisseurs en Amérique du Nord de 116,1 à 110,3 et en Asie.

L’indice de confiance en Europe est passé à 121,2, en hausse par rapport à celui de juin qui se situait à 113,7.

En Asie, il a chuté à 92,1 par rapport à 96,2 en juin.

L’’indice évalue de manière quantitative l’appétit des investisseurs pour le risque en analysant les tendances se dégageant des achats et des ventes effectués par les investisseurs institutionnels.

L’indice attribue une signification particulière aux changements de sentiment des investisseurs vis-à-vis du risque : plus le pourcentage de leurs placements en actions est élevé, plus leur tolérance au risque, et par conséquent leur confiance, est grande.

100 correspond au niveau neutre, où les allocations des investisseurs en actifs à haut risque n’augmentent pas plus qu’elles ne diminuent.

L’indice diffère des mesures fondées sur des enquêtes, car il s’appuie sur les transactions réellement effectuées par les investisseurs institutionnels, et non sur leurs opinions.

Publié dans Economie | Laisser un commentaire

Un monde de plus en plus inégalitaire !

theeconomiccollapseblog.com

Selon les Nations Unies ,les 85 personnes les plus riches ont plus d’argent que les 3,5 milliards les plus pauvres et 1,2 milliard de ces pauvres gens vivent avec moins de 1,25 dollar par jour.

L’économie mondiale est structuré de manière à canaliser systématiquement richesse au sommet de la pyramide, et cette centralisation de la richesse mondiale s’accélère d’année en année.

Malgré nos avancées technologiques, autour d’un milliard de personnes se couchent le ventre vide tous les soirs.

Et quand le système financier fondamentalement vicié s’effondrera, ce seront les pauvres qui souffriront le plus.

Nous avons un système où tous les pouvoirs et toutes les richesses sont de plus en plus contrôlés par les banques géantes et des sociétés géantes qui sont à sont à leur tour contrôlées par l’élite mondiale.

Le montant total de la dette publique dans le monde a augmenté d’environ 40 pour cent depuis la dernière récession.

Et le total des dettes de la planète est maintenant de 223 trillion de dollars .

Cela permet aux super-riches de devenir encore plus riches en permanence.


C’est comme un aspirateur géant qui aspire la richesse de l’ensemble de nos poches et la transfère dans les leurs.

Continuer la lecture

Publié dans Economie | Un commentaire

A noter dans votre agenda !

_ A noter dans votre agenda avant de partir en vacances (pour être prêt à la rentrée de sept.)
Enregistrez-vous gratuitement ici
afin d’éviter de payer le droit d’entrée à 12 Euros (par jour et par personne)
40+ experts internationaux pour vous apprendre à réussir en Trading
Faites vos devoirs de vacances, avant de reprendre le trading en septembre Certains partent en Juillet, d’autres en Août, et quelques-uns ne partent pas du tout …. Quel que soit votre cas, n’oubliez pas de revoir tout ce que vous avez appris sur nos salons durant l’année, les techniques et les astuces des pros … afin de repartir du bon pied en sept.
10 manières pour améliorer vos prises de positions sur les marchés boursiers Ne manquez pas la 9ème édition annuelle du Salon du Trading les 19 et 20 septembre 2014 à l’Espace Champerret. Nous vous y apprendrons plusieurs manières pour intervenir en Bourse avec encore plus d’efficacité, et surtout comment réussir à éviter tous les pièges du marché !
Apprenez à intervenir comme les meilleurs et avec les meilleurs Venez discuter en face à face avec quelques-uns des meilleurs traders internationaux. Venez les voir intervenir en direct, avec de vrais capitaux (50 000 €uros chacun) devant vous, durant nos Duels de trading en réel. C’est à leur contact que vous apprendrez comment progresser.
Venez tester les dernières stratégies et tactiques pour augmenter vos performances Plusieurs méthodes et techniques sont apparues récemment. Venez apprendre leur fonctionnement, quels sont leurs résultats, et surtout voir comment celles-ci peuvent s’adapter à votre profil d’intervention et de quelle manière vous pouvez les intégrer à vos stratégies.
Sur quel marché intervenir à la rentrée, pour amorcer la reprise de manière adaptée Si votre objectif est d’améliorer vos résultats avant la fin de l’année, il est alors nécessaire de ne manquez aucune opportunité dès la rentrée. Venez rencontrer nos experts qui vous donneront leur avis, afin de réaliser les meilleures plus-values sur les 6 prochains mois.
Publié dans Analyse technique, Economie, Forex, Psychologie du trader | Laisser un commentaire

Difficile pour les taux d’intérêts d’aller plus bas !

Éric Bourguignon

Hausse des taux d’intérêt : Quels investissements choisir ?

Les taux d’intérêt ont enregistré au cours des derniers mois des records de faiblesse dans la plupart des pays de l’OCDE.

Compte tenu du niveau qu’ils ont atteint, les taux d’intérêt disposent désormais d’une faible marge de baisse supplémentaire.

Un début de cycle de hausse de taux s’accompagne souvent de remous sur les marchés financiers.

  • En effet, la hausse des taux engendre des pertes directes pour les porteurs d’obligations à taux fixes.
  • Elle diminue la valeur actuelle des bénéfices futurs des sociétés, et pèse en conséquence sur le cours des actions.
  • Elle nuit au marché immobilier, qui est comme chacun sait, très sensible au coût du crédit.
  • Les hausses de taux finissent, en outre, par freiner l’activité, ce qui aggrave par ricochet, l’inquiétude des marchés.

Confrontés à un risque de hausse des taux, les investisseurs peuvent d’abord chercher à réduire la vie moyenne de leur portefeuille obligataire, car le risque de perte en capital associé à une hausse des taux d’intérêt d’un portefeuille d’obligations est d’autant plus fort que la durée des titres qui le compose est élevée.

Plusieurs méthodes peuvent être suivies à cette fin : arbitrer les titres de maturité éloignée contre des titres courts, substituer des titres à taux variables aux instruments à taux fixe qui composent le portefeuille.

Il est aussi possible de céder une partie des titres exposés au risque de taux, et placer le produit de ses ventes en instruments monétaires (fonds monétaires, dépôts bancaires…), ou encore couvrir son portefeuille en recourant à des instruments dérivés comme les contrats futures de taux ou des swaps, techniques réservées à une clientèle avertie au demeurant.

Une alternative à cette approche consiste à mener une analyse des facteurs susceptibles de provoquer la remontée des taux.

Si l’accélération de l’inflation constitue ainsi la principale cause de cette remontée,

l’investisseur pourra affiner sa stratégie en se portant sur :

  • des obligations indexées sur l’inflation (ou des fonds eux-mêmes investis sur des instruments de ce type) ou en s’exposant à des produits de « breakeven »dont la principale caractéristique est d’être uniquement exposés aux anticipations d’inflation.
  • Il pourra enfin investir sur des biens réels dont la valeur progresse généralement quand les pressions inflationnistes s’accroissent, comme l’immobilier ou l’or.

Il peut être également judicieux de renforcer la diversification de son portefeuille ou de se porter sur des fonds de performance absolue qui sont susceptibles de générer des gains même en cas de remontée des taux.

Éric Bourguignon , 25 juillet

 

Publié dans Economie | Laisser un commentaire

Retour a mi-parcours sur les prédictions réalisées pour l’année 2014 à la date du 28.12.2013

Grandement aidé par sa collaboratrice Quiperdgagne s’est lancé  dans quelques prédictions pour 2014 le 28.12.2013

…force est de constater que certaines se sont déjà réalisées !

Actions événements

Agences de notation

Banques

  • La confiance interbancaire Européenne s’améliore doucement comme l’atteste   le Deposit Facility

Boursematch

Cac 40

  • Hausse modérée du CAC 40

Economie

  • La Chine voit sa croissance structurellement, légèrement , baisser ,mais reste l’usine du monde.
  • L’Inde ne démarre toujours pas vraiment, même si le nombre de brevets déposés augmente notablement.
  • L’Amérique du sud stagne.
  • L’Allemagne devrait voir ses excédents baisser un peu.
  • On a toujours ce problème récurrent de plafond de dette aux US.
  • Usage ,de plus en plus répandu sur le web, du Darknet et de Tor pour garder son anonymat

Energie

France

Géopolitique

  • Enlisement des interventions Françaises  en Afrique
  • Tension dans les pays de l’Est….
  • Instabilités au moyen orient et au cœur de l’Afrique
  • Tensions en Corée (entre le la Corée du Nord et la Corée du Sud)
  • Tension entre Chine et Japon
  • Syrie, et en Egypte, en Ukraine, en Iran, en Turquie.
  • L’Afrique du sud pourrait voir éclater une guerre ouverte en zulus et xhosas pour le contrôle du pouvoir, des mines.
  • La Turquie semble actuellement postuler pour l’OCS, si elle quitte l’otan, ce sera pour y aller, cela serait un renversement géopolitiquement majeur, les russes ayant pleinement accès à la méditerranée
  • Conflits en Ukraine entre pro russe et pro européens

Gold

  • Baisse de l’or
  • L’or est alors relégué à son rang de « relique barbare », laissant les monnaies s’appuyer sur les vraies richesses des temps modernes : énergies, production quantifiée de richesses, etc…

Inflation

Le lot habituel

Monnaies (lien)

  • Utilisations accrue de nouvelles monnaies
  • Le Koweït, le Qatar, Bahreïn et l’Arabie saoudite lancent fin décembre leur monnaie commune
  • Notons par ailleurs que cinq pays africains (Kenya, Uganda, Tanzanie, Rwanda et Burundi) se sont eux aussi accordés sur une monnaie commune
  • Le  total du commerce international libellé en yuan devrait augmenter de 50% en 2014
  • Baisse de la livre turc
  • Baisse du Dollar
  • La multiplications des monnaies Virtuelles , type Bitcoin , entraîne leur dépréciation

Sciences –>Santé

–>Technologie

Société

USA

Ce qui n’arrivera pas

  • Pas de 3° guerre mondiale

 

Publié dans Economie | Un commentaire

Une crise internationale n’est pas un problème pour les marchés !

Le marché ignore les mauvaises nouvelles

Ce n’est pas à réellement parler une surprise, mais en ces temps où rien ne semble arrêter le Dow Jones, probablement absorbé par une spirale haussière en forme de bulle, il est bon de sortir l’analyse effectuée par le cabinet de recherche Ned Davis.

Celle-ci recense l’impact des crises internationales majeures sur les performances du Dow Jones depuis 1907.

Résultat : depuis plus d’un siècle, la bourse recule en moyenne de -2.9% le jour de l’annonce d’un événement majeur, mais gagne +4.6% trois semaines plus tard.

La bourse n’apprécie ni les préparatifs de la guerre ni les négociations ; en revanche, elle est très friande d’affrontements armés.
De la seconde guerre mondiale à la guerre du Vietnam en passant par la guerre d’Indochine, celle de Corée puis d’Algérie, les réactions de la bourse ont été constantes : c’est pendant  la période des hostilités qu’elle est la plus optimiste.


Publié dans Economie | Laisser un commentaire

Credit Suisse Research Institute : « 15 belles années se profilent pour les pays émergents »

Giles KeatingStefano Natella , 21 juillet

Les marchés émergents devraient croître fortement d’ici 2030, soutenant le cours des actions, des obligations d’entreprise et des emprunts d’Etat.

  • La plupart des marchés financiers émergents restent sous-développés par rapport à la taille de leur économie, malgré une forte croissance des levées de fonds au cours des deux dernières décennies.
  • Si les marchés émergents représentent 39% de la production mondiale (ou 51% en termes de parité de pouvoir d’achat), ils ne représentent que 21,6% de la capitalisation boursière mondiale, 14,4% du marché des obligations d’entreprise et 13,9% du marché des obligations souveraines.

Une étude réalisée par le Credit Suisse Research Institute intitulée “Emerging Capital Markets : The Road to 2030”, montre que cet écart se réduira au cours des 15 prochaines années.

  • Cette réduction découlera de l’augmentation disproportionnée de l’offre d’actions et obligations d’entreprise émises par des pays émergents (dans la mesure où la structure de capital des entreprises bénéficiera de coûts de financement moins élevés via la désintermédiation des prêts bancaires) et de la demande (stimulée par la croissance des fonds de pension et d’assurance nationaux), compte tenu des taux d’épargne relativement élevés constatés dans les économies émergentes.
  • Par ailleurs, la possibilité pour les entreprises des pays émergents d’accéder à des marchés libellés en monnaie locale leur offre une protection contre la volatilité imprévisible des taux de changes.

Continuer la lecture

Publié dans Economie | Un commentaire

« La FED est dans une situation où même si elle voit une bulle ,elle n’a pas la possibilité de reconnaître son existence »

« La FED est dans une situation où même si elle voit une bulle ,elle n’a pas la possibilité de reconnaître son existence »..Peter Schiff

game over insert coin

La bulle financière approche la barre des 2 millions de milliards de dollars.

par

bulle financiere 2 millions de milliards dollars« Après être restée pratiquement stable au cours de la période 2008-2012, la bulle des produits financiers dérivés s’est soudainement remise à gonfler en 2013, atteignant aujourd’hui un taux de croissance de 20 % par an.

Continuer la lecture –>

Publié dans Economie | Laisser un commentaire