MarcTouati est pessimiste sur la situation économique en Europe

« Vite dit …mais bien dit ! » ….

Publié dans Anlyse fondamentale, Economie, Video | Laisser un commentaire

Chine-La vente des réserves de change équivaut à un resserrement quantitatif « Quantitative Tightening »

Dans le cadre de ce resserrement ,certaines Chinoises commencent à adopter le port de la… « Guêpière » !

Jamie McGeever-Reuters

La Chine vend une partie de ses réserves de change pour protéger son économie et ses marchés contre les effets des sorties de capitaux observées ces derniers mois.

  • Et d’autres pays émergents semblent emboîter le pas de Pékin.
  • Les réserves de change mondiales ont diminué au rythme de 59 milliards de dollars par mois depuis environ un an, et de près de 100 milliards mensuels ces tout derniers mois.
  • Les banques centrales des pays émergents pourraient avoir vendu jusqu’à 200 milliards de dollars de réserves de change au cours du seul mois d’août, dont probablement 100 à 150 milliards pour la Chine.

Le potentiel de nouvelles sorties de Chine est énorme.

La Chine détient, de loin, les plus importantes réserves de change du monde, constituées en majeure partie d’actifs libellés en dollar américain, dont des bons du Trésor et des obligations.

Cliquer sur le graphique pour accéder à la source

Fin juin, ces réserves s’élevaient à 3.690 milliards de dollars.

Ce matelas a diminué depuis le pic atteint il y a un an à près de 4.000 milliards de dollars. Une partie de ce recul est lié aux fluctuations des taux de change avec la hausse du billet vert mais les ventes décidées par Pékin ont pris une importance croissante ces derniers temps.

  • Environ deux tiers des réserves chinoises sont libellées en dollar.
  • Les implications d’éventuelles ventes massives de « Treasuries » (bonds du trésor Americain) par la Chine et d’autres pays émergents pourraient être énormes.

Cliquer sur le graphique pour accéder à la source

Pour le moment le CBOE Interest Rate 10 Years arrive à se maintenir sous la moyenne mobile EMA 42 et son corollaire le niveau 50 du RSI période 21 [42/2=21]…mais pendant combien de temps encore !

Car en effet :

Une diminution de leurs réserves équivalant à 1% du produit intérieur brut (PIB) américain, soit environ 178 milliards de dollars, se traduirait par une hausse de 15 à 35 points de base du rendement des emprunts américains à 10 ans.

  • La Banque populaire de Chine (BPC) a vendu pour près de 100 milliards de dollars de réserves de change en juillet et autant en août.

Après une dépréciation de 3%,  La Banque populaire de Chine (BPC) a tenté de défendre le renminbi et a commencé à intervenir très agressivement.

La chute des cours des matières premières et la crainte d’une dégradation des perspectives de croissance, notamment en Chine, a favorisé les sorties de capitaux des marchés émergents.

Ces sorties ont approché 1.000 milliards de dollars sur l’année écoulée, dont plus de 750 milliards pour la Chine.

  • Ce courant a contraint les banques centrales de nombreux pays émergents à puiser dans leurs réserves pour tenter d’endiguer la chute de leur monnaie.
  • Mais la crainte d’une nouvelle « guerre des monnaies » a été attisée par la dévaluation du yuan le 11 août, qui a provoqué un mouvement de baisse des devises émergentes et conduit le Vietnam et le Kazakhstan à dévaluer à leur tour leur monnaie.
Publié dans Analyse technique, Anlyse fondamentale, Economie | Un commentaire

USA: Ralentissement dans les carnets de commandes en pourcentage d’une année sur l’autre !

cliquer sur graphiques et image pour les agrandir

Attention…Début de ralentissement ?

Si en valeur absolue les chiffres semblent bons , on note cependant ,un ralentissement dans les carnets de commandes ,des fabricants ,en pourcentage d’une année sur l’autre !

Valeur des commandes en carnet des fabricants pour les industries de biens durables: Machines

Nouvelles commandes des fabricants de biens durables

En grisé sont objectivées, les périodes de récession.

Publié dans Analyse technique, Anlyse fondamentale, Economie | Laisser un commentaire

La confiance en Europe s’étiole !


Attention « étiole » ne veut pas dire « étole ».

Chez les investisseurs institutionnels :

L’Indice mondial de la confiance des investisseurs s’établit à 108.7 en août 2015, en baisse de 4,5 points par rapport au niveau de 113,2 (en données corrigées) enregistré en juillet.

  • La confiance des investisseurs en Amérique du Nord a diminué, avec une baisse de 0,8 point de l’indice régional à 119,1 par rapport au niveau corrigé de 119,9 le mois dernier.
  • L’indice régional de la confiance en Asie a augmenté de 3,5 points à 93,0 tandis que l’indice de la confiance en Europe termine à 93,5, en baisse de 6,8 points.

L’indice évalue de manière quantitative l’appétit des investisseurs pour le risque en analysant les tendances se dégageant des achats et des ventes effectués par les investisseurs institutionnels.

  • L’indice attribue une signification particulière aux changements de sentiment des investisseurs vis-à-vis du risque : plus le pourcentage de leurs placements en actions est élevé, plus leur tolérance au risque, et par conséquent leur confiance, est grande. 100 correspond au niveau neutre, où les allocations des investisseurs en actifs à haut risque n’augmentent pas plus qu’elles ne diminuent.
  • L’indice diffère des mesures fondées sur des enquêtes, car il s’appuie sur les transactions réellement effectuées par les investisseurs institutionnels, et non sur leurs opinions.

« A la suite de la dévaluation du renminbi et des remous continus sur le marché des matières premières, les investisseurs sont devenus encore plus prudents au mois d’août, avec une baisse de l’Indice mondial de la confiance des investisseurs de 4,5 points. » commente Ken Froot.

« Nous verrons de quelle manière cela peut impacter la Fed, mais il est évident que la détérioration de la croissance globale et le recul des marchés émergents rendent extrêmement délicate toute décision de remontée des taux».

« La date limite pour calculer l’Indice de la confiance des investisseurs ce mois-ci était fixée au 19 août, cela ne prend donc en compte qu’une partie des réactions faisant suite aux récentes décisions concernant le régime de change de la Chine. » ajoute Michael Metcalfe.

« La baisse de l’Indice que nous observons ce mois-ci vient principalement des investisseurs basés en Europe, où l’indice de confiance est passé sous la barre des 100 points pour la première fois depuis le mois d’août 2013 ».

Chez les banquiers Europeens

Le 11.novembre 2014 nous avons observé que le« Deposit Facility » avait interrompu sa descente et semblait amorcer une remontée !

DEPOSIT FACILITY: « dépôt over night » auprès de la Banque centrale européenne (BCE) de l’excès de liquidité des banques commerciales de la zone euro.

Un niveau élevé reflète la méfiance dans les marchés du crédit interbancaire, où les banques préfèrent utiliser les facilités de dépôt de la BCE à faible risque pour les fonds excédentaires plutôt que de les prêter à d’autres banques.

Lorsque les marchés fonctionnent correctement, les banques n’utilisent l’établissement que pour quelques centaines de millions euros en soirée.

Plus ce chiffre est élevé, plus le déséquilibre du marché interbancaire est important.

Il peut être considéré comme un indicateur de l’aversion au risque des banques à se prêter entre elles.

Une remontée traduit un regain de tension au sein des banques et une baisse le retour de la confiance interbancaire.

(lien pour accéder au graphique) .

En situation normale, ce chiffre doit être proche de 0.

Publié dans Analyse technique, Anlyse fondamentale, Economie | Laisser un commentaire

Le Cycle d’Armstrong lance une alerte pour début Octobre 2015

Quand on parle cycle ?..il faut savoir de quoi ,on parle !

Jean-Christophe Duplat

Pour Armstrong, les cycles boursiers s’effectuent en 8.6 ans .

  • Chacun de ces cycles se divise en trois mini-cycles commençant chacun par 2.15 ans de hausse, puis alternant la baisse et la hausse durant quatre périodes de 1.075, et se concluant par 2.15 ans de baisse.
  • Il est basé sur pi(π) x 1000 = 3141 jours ou 8,6 ans.
  • Ces cycles de 8.6 ans sont intégrés et se représentent six fois dans un plus long cycle de 51.6 ans, lui-même dupliqué six fois dans un cycle de 309.6 ans.

Très concrètement, les parts d’années représentées sur ce graphique correspondent aux dates précises suivantes :

1987.80 = 19 octobre 1987

1989.95 = 13 décembre 1989, point haut

1992.10 = 6 février 1992

1994.25 = 1 avril 1994, point bas

1996.40 = 25 mai 1996

1998.55 = 20 juillet 1998, point haut

2000.70 = 13 septembre 2000

2002.85 = 08 novembre 2002, point bas

2005.00 = 01 janvier 2005

2007.15 = 27 février 2007, point haut

2009.30 = 23 avril 2009

2011.45 = 18 juin 2011, point bas

2013.6 = 12 août 2013

2015.75 = 07 octobre 2015, point haut

2017.90 = 01 décembre 2017

2020.05 = 26 janvier 2020, point bas

2022.20 = 22 mars 2022

2024.35 = 16 mai 2024, point haut

2026.50 = 11 juillet 2026

2028.65 = 04 septembre 2028, point bas

2030.80 = 30 octobre 2030

2032.95 = 24 décembre 1932, point haut

Etc

Publié dans Anlyse fondamentale, Economie, Statistiques | 3 commentaires

Mais pourquoi cette baisse du BDI ?

Le Baltic Dry Index est l’indice du coût du fret maritime mondial.

Le BDI a été créé en janvier 1998 sur une base de 1000 points
Cet indice est côté au fixing de Londres une fois par jour.
Le Baltic Dry Index est calculé en dollars ce pourquoi son cours peut être influencé par le marché des changes.
Cet indice représente le coût du fret de vrac sec (le charbon, le métal et les matières premières agricoles etc..) (il ne prend pas en compte les matières premières liquides comme le pétrole) sur 24 routes maritimes internationales.
Le transport des matériaux de base influence la production de produits finis et semi-finis, l’étude de son évolution permet donc d’anticiper l’activité économique à venir.
En d’autres termes, le BDI est un des indicateurs majeurs à l’échelle mondiale traduction de la future production voire même de la croissance économique.
Il est souvent considéré par les analystes comme un véritable thermomètre mesurant la conjoncture économique

Sacré plongeon du BDI …!!! aide par une divergence baissière sur le RSI

Quiperdgagne

Les matières premières seches diminuent leur circulation sur les océans ,cette brutalité de la baisse est surprenante

Vlad75

La raison: le petrole

Le BDI est calculé quotidiennement sur le cout du transport maritime des matieres premieres
Le petrole représente 25% des couts de transport maritimes
superpose la courbe du BDI et celle du pétrole et… t’as compris le plongeon.

Quiperdgagne
Oui mais le BDI ne concerne que les matières sèches.

Vlad75

Pour les transporter, on met du pétrole (mazout) dans les bateaux (25% du coût du transport).

Comme le petrole a baissé de 10% sur la semaine, le prix du transport maritime baisse s’effondre

Le prix de la matière première sèche elle même ne représente que 30% à 50% seulement du BDI.
Quiperdgagne

Merci pour ces précisions très intéressantes

Vlad75

3 facteurs majeurs influent le BDI:

  • - offre et demande matières premières
  • - cout du mazout
  • - nombre de navires (un bateau dure 25 ans, il faut 2 ans pour en construire, il peut donc y avoir décalage entre forte demande et navires disponibles)

Apres ce plongeon il faudra penser a remonter

Publié dans Analyse technique, Anlyse fondamentale, Economie, Video | 2 commentaires

Effets induits par la dévaluation de la monnaie chinoise

FORUM MONETAIRE

La Chine dévalue encore sa monnaie

  • La banque centrale chinoise a abaissé mercredi le taux de référence du yuan, pour le deuxième jour consécutif.

Mais que se cache t’il derrière cette guerre des monnaies

La dévaluation du yuan chinois risque de fortement renforcer les pressions déflationnistes globales qui semblaient être en voie de stabilisation

  • Chine a finalement décidé d’entrer dans la dévaluation compétitive du yuan dont la surévaluation ne pouvait plus être maintenue, ce qui signifie qu’elle va exporter sa déflation au reste du monde alors même qu’une certaine stabilisation des dites pressions déflationnistes était en train de se manifester aux USA et plus accessoirement en Europe, même si les prix des matières premières restaient encore sous pression baissière, mais récemment plus modérée.

Les conséquences logiques de la décision chinoise

  • Les entreprises étrangères vendront beaucoup moins en Chine (ce qui est baissier pour les actions US, européennes, japonaises et des pays émergents), que les entreprises chinoises vendront plus à l’étranger (à moins qu’on les en empêche via diverses mesures protectionnistes).
  • La Federal Reserve ne montera pas son directeur en septembre ou bien, si elle le monte, qu’il s’agira d’une opération cosmétique.

La Chine représente près de 13,90% de l’économie mondiale.

L’Allemagne a beaucoup a perdre de la dévaluation chinoise

Les USA vont donc devoir faire baisser le dollar US contre les monnaies vis-à-vis desquelles ils peuvent agir

  • afin d’accroitre leur compétitivité, ce qui renforce la perspective de reprise de l’euro tant contre le dollar US que contre le franc suisse,  la BCE ne pouvant pas encore accroitre son QE et la BNS, elle aussi recourant à la dévaluation compétitive du franc suisse, faisant feu de tout bois pour pousser l’euro à la hausse.
  • Plus les matières premières baisseront et plus les mauvaises nouvelles économiques un peu partout continueront, moins la Federal Reserve pourra remonter son taux directeur, ce qui ne plaide pas pour une hausse du dollar US d’autant que les taux à moyen et long terme US repartent à la baisse, donc pas de changement sur l’ opinion fondamentale à propos de la reprise de l’euro/USD et de l’euro/CHF.
Publié dans Anlyse fondamentale, Economie, Matières Premières, Monnaies | Laisser un commentaire

Banques : tout l’art de l’ « Ex Nihilo « 

Publié dans Economie, Monnaies, Video | Laisser un commentaire

Des incohérences montrent que quelque chose ne va pas dans l’économie mondiale.

ZEROHEDGE.COM

La croissance économique fait normalement  monter les prix des produits de base.

Produits de bases nécessaires à la réalisation de produits finis!

CRB en unité de temps Hebdomadaire

  • Le RSI 14 qui entre en zone de survente nous donne un espoir de rebond

Nous constatons la déroute des prix du pétrole,des prix du cuivre, des prix de l’aluminium.

Le complexe des métaux industriels est a son niveau le plus faible depuis  la récession.

Des indicateurs de tendance ,tel que Caterpillar, un indicateur de la production industrielle , se négocient à un plus bas depuis la récession.

Cette baisse des prix du pétrole, cette baisse des prix des métaux industriels,  n’est  pas bonne.

C’est l’équivalent du petit  canari dans la mine de charbon qui indique que quelque chose ne va pas dans l’économie mondiale.

Publié dans Analyse technique, Anlyse fondamentale, Economie | Laisser un commentaire

Les « stock market internals »(Internes des marchés boursiers)prennent le pouls des marches .

Il y a des moments où il est important de savoir dans quel sens le marché a une tendance, et si un changement est à venir.

Les Traders recherchent des opportunités en suivant une tendance ou des occasions quand le marché change de direction.

Malheureusement, il n’y a pas de signes directs pour vous dire ce que le marché va faire dans un très proche avenir.

Cependant, vous pouvez obtenir une bonne idée en regardant la circulation de l’argent dans et hors du marché.

L’idée est que si plus d’argent va dans les marché (acheteurs) plus qu’il ne sort (vendeurs), vous pouvez vous attendre des prix, en général, qui vont continuer d’augmenter( et inversement )

Un changement dans l’un de ces flux indique le marché peut être prêt à se renverser.

Un groupe d’indicateurs ,que les traders utilisent pour calculer la direction ,sont appelés : « Internes du marché »ou « Internal Markets »

Ces mesures regardent le New York Stock Exchange et le Nasdaq

Disent-ils que les prix vont augmenter ou diminuer ou changer de direction par rapport à la tendance actuelle?

Quatre des indicateurs les plus couramment utilisés sont:

Chacun de ces indicateurs mesure une forme d’argent qui coule dans et hors du marché – soit dans le NYSE ou le Nasdaq.

Ces changements sont votre idée sur la direction du marché.

Au début de 2007, les internes du marché ont commencé à faiblir considérablement.

Six mois plus tard, les marchés boursiers ont commencé à baisser avant de plonger.

Aujourd’hui, nous nous retrouvons dans une situation de déjà vu.

Cela fait ,maintenant, six mois que les internes du marché boursier Américain ont commencé à se découpler des indices « manipulés » qui fabriquent la richesse et le bonheur à travers l’Amérique …

Il ne faut surtout pas laisser divaguer  son regard …mais toujours fixer  le cœur interne de la boule de notre S&P500 !

Publié dans Analyse technique, Economie | 2 commentaires