CAC 40: Le RSI entre en sur achat pour ne pas dire en « surchauffe »

Comme nous pouvons le voir ici ,il est rare qu’il atteigne de tels niveaux

Le RSI est un indicateur technique (développé par J. Welles Wilder en 1978).

Il fait parti de la classe des oscillateurs bornés et est actuellement très utilisé par les chartistes et le RSI montre la force, la vitesse du marché dans un sens.
Quand le RSI est élevé, il montre que le ralentissement de la hausse est peut-être proche et que le marché pourrait redescendre et inversement.

  • C’est un peu comme une pierre que vous lancez en l’air.
  • Plus elle monte, plus la vitesse décroit, moins elle monte vite, mais elle monte toujours.
  • Quand la vitesse sera à zéro, la pierre tombera.
  • Un RSI élevé vous indique juste que la pierre a des chances de monter de moins en moins vite pas qu’elle va tomber obligatoirement.

Cet indicateur permet de mesurer la dynamique du marché en comparant les gains et les pertes sur une période définie.
Il fluctue entre les bornes 0 et 100 et donne des signaux de sur achat ou de sur vente. Initialement, une période de 14 jours est recommandée pour l’utilisation du RSI, mais d’autres périodes peuvent également être profitables…( périodes de 9 et 5 ou autres )

Le RSI est représenté par une courbe avec une zone de sur achat ou de « sur chauffe » : entre 70 et 100 et une zone de sur vente : entre 0 et 30

Attention …par sur chauffe ,on est loin de la douce moiteur d’un hammam !

Publié dans Analyse technique | 3 commentaires

Notre Ami Philippe Béchade

CAC 40 avec dividendes réinvestis

CAC 40 avec dividendes réinvestis

Publié dans Analyse technique, Economie, Video | Laisser un commentaire

Comparaison des PER des indices internationaux au 01.02.2015

Le PER désigne le rapport de la capitalisation boursière sur les bénéfices nets.

Le Price Earning Ratio est en quelque sorte la « cherté » de l’indice par rapport à ses bénéfices réels ou par rapport à ses bénéfices anticipés dans le cas du P.E.R. anticipé.

Plus le P.E.R. est faible, plus l’indice est considérée comme bon marché.

Publié dans Economie | 2 commentaires

Quant est il du devenir de la dette mondiale ?

Etude de McKinsey Global Institute avec www.2000watts.org

La dette mondiale pesait 286% du PIB mondial en 2014, contre 269% en 2007.

  • En volume, l’endettement a ainsi progressé de 57’000 milliards de dollars entre 2007 et 2014 pour frôler les 200’000 milliards de dollars.
  • L’endettement du gouvernement au Japon, devrait ainsi passer de 234% à 258% du PIB entre 2014 et 2019, selon les projections de MGI.
  • Celui de la France passera de 104% à 119% sur la même période, tandis que la dette publique allemande tombera de 80% à 68% de son PIB.
  • En Chine, la dette globale a explosé, atteignant 282% du PIB, sous l’effet des prêts accordés hors du secteur bancaire réglementé (shadow banking) ainsi que de la spéculation immobilière, passant de 7’000 milliards de dollars à 28’000 milliards de dollars.

batman GIF animé

Fuyons avant qu’elle n’explose !

Publié dans Economie | Un commentaire

Interview de Peter Schiff au sujet de l’Or et de l’Inflation

BUSINESS BOURSE

David Asman a interviewé Peter Schiff directeur de Euro Pacific Capital sur Fox Business vendredi.

Peter Schiff avait prédit la crise 2006-2007, seul contre tous

Ils ont discuté  des raisons selon lesquelles l’inflation créée par les banques centrales ne crée pas une économie forte, mais sert plutôt à soutenir les gouvernements irresponsables.
Peter a également expliqué pourquoi le prix de l’or est à la hausse alors même que le dollar américain est en hausse face aux autres devises.

 » Le cours de l’or augmente car les gens perdent confiance dans les monnaies papier « 

David Asman:

Tout d’abord Peter je voudrais avoir votre avis sur cette news de Der Spiegel, selon laquelle la BCE a trouvé un arrangement avec l’Allemagne.
Les banques centrales de chaque pays ne seront autorisées à acheter que des obligations souveraines de leur propre pays.
De cette façon si l’un de ces pays est sous pression, l’Allemagne ne se retrouvera pas à payer tous les dégâts.
Qu’est ce que vous en pensez?

Peter Schiff:

Je pense que c’est mieux qu’un simple assouplissement monétaire, cela va limiter la portée de l’assouplissement monétaire que les Européens peuvent faire.
L’Europe bénéficiera de cela parce que l’assouplissement monétaire est le mauvais traitement, il rend tous les problèmes que vous essayez de résoudre pires, nous allons le constater lorsque la Fed sera forcée de lancer le QE4

David Asman:

D’accord parlons de l’inflation maintenant, car la Fed veut de l’inflation, l’Europe veut de l’inflation, la banque mondiale veut de l’inflation.
J’ai entendu les arguments de pourquoi la déflation est si mauvaise, mais est-ce que la chute des prix est si mauvaise que cela?

Peter Schiff:

Ce n’est pas mauvais du tout au contraire.
Tout le monde parle des bénéfices de la baisse des prix du pétrole, pour les consommateurs c’est comme une réduction d’impôts.
C’est la même chose lorsque le prix de quoi que ce soit baissent, et si tous les prix diminuent, c’est est une réduction d’impôt encore plus importante.
Nous voulons tous acheter plus, vous avez dit que la banque centrale a pour objectif l’inflation, l’objectif de la plupart des gens est d’être en mesure d’acheter plus, pas acheter moins.
La vraie raison pour laquelle les banques centrales veulent de l’inflation, c’est parce qu’ils ne peuvent pas se permettre de rembourser leurs dettes.
Donc, ils veulent l’inflation pour effacer leurs dettes, ils n’ont pas l’intégrité de le faire honnêtement, ils le font de façon malhonnête par l’inflation mais ils doivent trouver un prétexte, donc ils mentent au public et disent que l’inflation est nécessaire pour la croissance économique alors que ce n’est pas le cas

David Asman:

Vous dites que les banques centrales renflouent essentiellement les gouvernements, qui ne font pas les choses nécessaires pour que l’économie reparte.
Ils essaient de le faire artificiellement par l’impression monétaire

Peter Schiff:

Absolument, ils renflouent les banques et ils espèrent soutenir les marchés financiers, le marché boursier veut de l’inflation, le marché de l’immobilier veut de l’inflation.

Tyra Banks- The Early Years (GIF) by AMac145

Inflation ou déflation ?

Mais la croissance économique n’a pas besoin de l’inflation, en fait, l’inflation détériore la croissance économique, c’est pourquoi l’économie américaine est effectivement en baisse alors que les marchés sont à la hausse

David Asman:

Parlons d’une autre déconnexion qui habituellement ne se produit pas, mais qui se produit actuellement.
L’or, qui bien sûr est une couverture contre l’inflation depuis des décennies.
Nous avons maintenant l’inflation en baisse mais l’or à la hausse.
Pourquoi?

Peter Schiff:

Je ne pense pas que l’inflation soit en baisse, je pense que les banques centrales du monde entier veulent en créer.
Le prix de l’or a augmenté de plus de 10% en euros lors des deux dernières semaines, il est en forte hausse en dollar aussi.
Le pétrole est en baisse, le dollar est à la hausse, mais l’or aussi est à la hausse

David Asman:

Ce n’est pas quelque chose qui arrive souvent, pourquoi cela se produit maintenant?

Peter Schiff:

Toutes les devises sont dévaluées, alors oui, le dollar est à la hausse, mais seulement par rapport aux autres monnaies.
Toutes les banques centrales créent trop d’argent.
Oui, les prix du pétrole ont chuté, mais ils avaient augmenté de façon plutôt spectaculaire, je pense qu’ils vont augmenter à nouveau lorsque la Fed ne parlera plus de la hausse des taux d’intérêt et qu’elle annoncera le QE4

David Asman:

Mais Peter pourquoi est-ce que l’or est en hausse en ce moment?

Peter Schiff:

Parce que les gens ont besoin d’un refuge contre la monnaie papier, contre la monnaie fiduciaire, les gens veulent acheter quelque chose qu’une banque centrale ne peut pas créer.
On parle beaucoup du Franc Suisse et je l’ai dit depuis le début, que les Suisses vont devoir retirer cette parité, j’avais dit que c’était une erreur depuis le premier jour.
Qu’ils devront y mettre fin quand ils se seront fatigués de perdre de l’argent après cette mauvaise opération.
Mais là où tout le monde doit regarder ce n’est pas dans le rétroviseur mais vers l’avenir, regardez la Chine et le dollar, lorsque nous lançons le QE4, je pense que les Chinois vont devoir retirer leur parité avec le dollar.

Lorsque le dollar va tomber à l’eau, ça va être une onde de choc beaucoup plus importante sur les marchés financiers que ce que la Suisse a fait à l’Europe

Source: investiror.net

Publié dans Anlyse fondamentale, Economie, Gold, Video | Laisser un commentaire

Coup d’œil sur les fonds de pensions

Next Finance

Les actifs mondiaux des fonds de pension atteignent de nouveaux sommets

  • Les encours des fonds de pension s’élèvent à ce jour à 84% du PNB mondial, une progression notable par rapport aux 54% qu’ils représentaient en 2008.
  • Le prisme national pour les actions a perdu de son importance, l’actif investi en actions domestiques dans les portefeuilles des fonds de pension est passé, en moyenne, de 65% en 1998 à 43% en 2014.

Les allocations en produits alternatifs , en particulier dans les fonds investis dans l’immobilier et, dans une moindre mesure, les hedge funds, les fonds de private equities et les fonds de matières premières, sont passés de 5% à 25% dans les plus grands marchés.

Continuer la lecture –>

Publié dans Economie | Un commentaire

Mois de tous les dangers pour la zone Euro…en attendant nous pouvons toujours danser !

The Economis Collapse

Voici  le mois  où l’avenir de la zone euro sera décidé.

Cette semaine, les dirigeants grecs rencontreront  des responsables européens pour discuter de ce qui  va advenir de la Grèce.

Le nouveau Premier ministre de la Grèce, Alexis Tsipras, a déjà déclaré qu’il n’acceptera pas une extension du plan de sauvetage actuel.

Les  fonctionnaires des autres pays de la zone euro ont déjà dit qu’ils souhaitent que  la Grèce à honore pleinement les termes de l’accord actuel et donc une épreuve de force se profile.

Selon le Wall Street Journal, la Grèce est  en passe de manquer d’argent dans les semaines si elle n’a pas accès à des fonds supplémentaires .

La Grèce pourrait être contrainte de quitter la zone euro et nous pourrions être confrontés à l’équivalent d’un « Armageddon financier » en Europe.

Si la  zone euro explosait, l’euro s’ effondrerait  et des billions de dollars en produits dérivés seraient en danger.

Selon la Banque des règlements internationaux, 26.45 trillion dollars dans les dérivés de change sont directement liés à la valeur de l’euro.

Ils pourraient  sombrer en un  instant.

Pour vous donner une idée, le gouvernement américain consacre un total de moins de 4 trillions de dollars par an.

La dette nationale américaine entière est d’un peu plus  de 18 trillion dollars.

Donc  26 trillion dollars est un montant  qui est presque inimaginable.

Et bien sûr, ce ne sont que les instruments dérivés qui sont directement liés à l’euro.

Dans l’ensemble, la bulle mondiale totale des dérivés est plus de 700 trillion de dollars.

Au cours des deux dernières décennies, le système financier mondial est devenu le plus grand casino dans l’histoire de la planète.

Quand les choses sont stables, les algorithmes informatiques utilisés par les grandes banques fonctionnent très bien et elles gagnent  d’énormes sommes d’argent.

Mais quand les choses inattendues se produisent , les marchés se détraquent, les institutions financières qui s’adonnent au jeu sur les instruments dérivés peuvent perdre des quantités massives d’argent très rapidement.

Nous l’avons vu en 2008, et nous pourrions être sur le point de voir cela se reproduire

Si aucun accord ne peut être atteint et la Grèce devrait  quitter la zone euro, l’euro  tomber d’une falaise.

Lorsque cela se produira, certains, voir beaucoup perdront une quantité extraordinaire d’argent.

Et tout comme en 2008, lorsque les grandes institutions financières commenceront à sombrer, la planète entière plongera dans une autre crise financière majeure.

Donc pour le moment, il est absolument impératif que la Grèce et le reste de la zone euro trouvent un terrain d’entente.

Malheureusement, cela ne peut pas arriver.

Le nouveau Premier ministre Greque  n’est pas disposé à un compromis.

Tsipras a également promis que son gouvernement allait guérir les «blessures» induites par les mesures d’austérité, s’en tenir à des promesses de campagne donnant gratuitement de la nourriture et de l’électricité à ceux qui ont souffert,  rétablir les fonctionnaires qui avaient été licenciés dans le cadre du plan de sauvetage, induit par les conditions d’austérité.

Avant le sommet, de jeudi, les ministres des Finances de la zone euro vont se réunir mercredi pour discuter de ce qu’ils doivent faire.

Si ces deux réunions n’aboutissent pas cette semaine, nous pourrions envisager de gros ennuis .

En fait, la Grèce est avertie qu’elle n’a  que jusqu’au 16 Février pour demander une prolongation du plan de sauvetage en cours …

La réunion suivante de l’Eurogroupe le 16 février serait la dernière chance pour  la Grèce de demander une prolongation du sauvetage parce que certains pays de la zone euro devront consulter leurs parlements.

Le plan de sauvetage pour la Grèce actuelle expire le 28 février

Le pays pourra plus  obtenir, alors, des financements ou des allègement de la dette de ses prêteurs et aura  peu d’espoir de se financer sur les marchés.

La  zone euro  semble condamnée dans la configuration que nous voyons aujourd’hui, et ce n’est juste qu’une question de temps avant qu’elle implose

M. Greenspan, président de la Réserve fédérale de 1987 à 2006, a déclaré: «Je crois que la Grèce finira par quitter la zone euro.

C’est juste une question de temps avant que tout le monde reconnaisse que  la séparation est la meilleure stratégie.

Les Grecs  savent que si ils quittent la zone Euro ils pourraient briser l’ensemble de l’union monétaire.

Donc, ce qui leur donne une énorme quantité d’effet de levier.

Le Ministre grec des Finances Yanis Varoufakis est même allé jusqu’à comparer la zone euro  à un château de cartes …

 » L’euro est fragile, c’est comme construire un château de cartes, si vous retirez la carte grecque, les autres vont se effondrer

La zone euro est confrontée à un risque de fragmentation et «dé-construction», sauf si elle est confrontée au fait que la Grèce, et pas seulement la Grèce, est incapable de rembourser sa dette dans les conditions actuelles, Varoufakis

«Je mets en garde tous ceux qui envisagent stratégique qui ampute la Grèce de l’Europe parce que c’est très dangereux », at-il dit.

« Qui sera le prochain pays après nous? Le Portugal?

Que se passera quand l’Italie découvrira  qu’il est impossible de rester à l’intérieur du carcan de l’austérité?  »

Après tout ce temps et après tant de plans de sauvetage, nous avons finalement atteint le jugement dernier

Il y a une possibilité très réelle que la Grèce quitte la zone euro

L’élite se prépare à cette éventualité.

Ce qui suit est d’un récent  rapport du Wall Street Journal …

Le gouvernement britannique accélère la planification d’urgence pour se préparer à une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro et à l’instabilité du marché qu’une telle démarche créerait,.

Le gouvernement britannique a déclaré que le bras de fer entre le nouveau gouvernement anti-austérité de la Grèce et la zone euro augmente les risques pour l’économie mondiale et au Royaume-Uni.

L’Italie, l’Espagne et le Portugal sont tous dans une position similaire et chacun d’eux pourrait rapidement devenir « la prochaine Grèce.

Mais plus préoccupant encore est ce qu’un «Grexit» ferait à l’euro.

Si l’euro tombe en dessous de la parité avec le dollar américain, les pertes des produits dérivés vont être absolument hallucinantes.

Et couplé avec l’effondrement du prix du pétrole, nous pourrions envisager une certaine instabilité financière extrême dans un avenir pas trop lointain.

Rappelez-vous de Lehman Brothers.

Leurs problèmes ce sont  développés sur une longue période de temps, mais nous ne avons appris la pleine mesure de leurs difficultés sur un jour très inquiétante en 2008, et ce jour-là ont changé le monde.

Comme vous lisez ceci, de gros problèmes financiers se préparent en arrière-plan.

Ils finiront par  venir à la surface.

Quand ils le feront, la planète entière sera tétanisée.

En attendant nous pouvons toujours danser

Publié dans Economie | 2 commentaires

Philippe Béchade et Pierre Sabatier à propos de la Grèce

Publié dans Economie, Video | Laisser un commentaire

Une explication comme un autre pour la hausse transitoire du pétrole

Grève des ouvriers des raffineries aux Etats-Unis

Le 1er février, 3.800 ouvriers de neufs raffineries se sont mis en grève dans les Etats de Californie, du Texas, du Kentucky et de Washington .
Les travailleurs revendiquent une hausse de 6% des salaires et une véritable politique de prévention des accidents de travail.

  • Elle touche des raffineries appartenant aux groupes Shell, LyondellBasell, Marathon Petroleum et Tesoro.
  • Ainsi, le 4 février par exemple, à la raffinerie Tesoro de Carson (Californie), aucun des 800 ouvriers n’était à son poste de travail
  • Toujours en Californie, la grève a mis fin à la production à la raffinerie Tesoro à Martinez.
  • Au Texas, la grève touche les sites Shell’s Deer Park, Marathon’s Galveston Bay et LyondellBasell Industries NV’s Houston.

Cette grève est déjà la plus grande grève dans l’industrie pétrochimique américaine depuis 1980.
Non seulement la grève continue pour une deuxième semaine, mais elle devrait s’étendre aux raffineries de BP.

  • Ainsi, les ouvriers des raffineries BP dans l’Indiana et celle de Toledo dans l’Ohio rejoindront la grève ce samedi à 11 heures 59.


Il est sur que si l’on ferme les robinets ,on réduit l’offre et on fait grimper les prix !

Publié dans Energie, Matières Premières | Laisser un commentaire

Attention risque avancé de baisse pour lundi pour le CAC 40

Bougies Japonaises

Apparition d’un Harami Baissier ….c’est 67.6% de risque de baisse

Divergence Baissière qualifiée de Régulière sur le « classique » RSI 14

(RSI 14 dont le niveau 50 correspond à la moyenne mobile exponentielle 14 x 2 = 28 …EMA 28)

  • La tendance du marché est haussière.
  • Le prix atteint un plus haut plus élevé.
  • L’indicateur atteint un plus haut moins élevé.
  • Rechercher une divergence proche d’un niveau de sur achat .
  • Un retournement de tendance va se produire, les prévisions sont à la baisse.

Avertissement : Si le pourcentage de réussite est assez important ,il n’en demeure pas moins qu’il demeure un risque d’invalidation et de non réalisation.

Publié dans Analyse technique | Un commentaire